Le métier d'Herboriste, un métier d'Antan

La loi du 11 septembre 1941 relative à l'exercice de la pharmacie marque la fin de l'herboristerie en tant que profession.

Les herboristes encore diplômés peuvent continuer à exercer, mais il n'y aura plus de nouveau diplômé. Dès lors, seuls les pharamaciens ont le droit de parler des propriétés curatives de toutes substances.

Cependant, certaines plantes sont sorties de la pharmacopée, ce qui signifie qu'elles peuvent être vendues en dehors des pharmacies.

En France, on peut ainsi trouver des herboristeries, mais pas d'Herboriste !

Métier d'Antan... pas oublié

Malgrè les conséquences de cette loi, nombreux sont ceux qui ne veulent pas que ces connaissances soient oubliées.

Il existe ainsi en France, plusieurs écoles qui délivrent des certificats privés, n'ayant pas de valeur aux yeux de l'Etat, mais dont les connaissances n'en sont pas moins conséquentes.

Pour oeuvrer à la reconnaissance de l'Herboristerie en France et à la sauvegarde des savoirs naturels, ces écoles ont fondé une fédération en 2014.

Herbaliste, intitulé récent

Afin de pallier à ce terme d'Herboriste désormais interdit, le terme Herbaliste, dérivé de l'anglais "Herbalist" a vu le jour.

C'est Patrice de Bonneval, Herboriste, Docteur en pharmacie et fondateur de l'Ecole Lyonnaise des Plantes Medicinales en 1983 qui a choisi ce nom: Herbaliste.

La formation d'Herbaliste

La formation d'Herbaliste comprend de la botanique, phytothérapie, anatomie et physiologie, diététique, aromathérapie, chimie au quotidien et chimie organique.

L'objectif de la formation est d'apprendre à reconnaitre les plantes médicinales, les ceuillir, les préparer et les utiliser en toute sécurité.

Elle permet d'acquérir le savoir faire et les pratiques de l'herboristerie traditionnelle ainsi que les connaissances scientifiques les plus récentes en matière de plantes médicinales, d'aromathérapie, de nutrition...


Ok, mais il fait quoi l'herbaliste?

Avec ces connaissances en poche, chacun prend son chemin selon ses affinités. Tandis que certains s'orientent vers le conseil à la personne ou la vente de plantes médicinales, d'autres s'orientent vers la production de celles-ci ainsi que de leurs transformations (Huile Essentielle, Hydrolat, Macérât solaire, Baume...)